· 

Bien filmer avec un drone

Quels filtres pour bien filmer avec un drone

Quels sont les filtres indispensables pour filmer avec un drone

Il est primordial, afin de réussir nos vidéos depuis un drone de respecter certaines règles élémentaires. Pour ce faire, les filtres sont d'une grande utilité et permettent d'ajuster la quantité de lumière nécessaire à une bonne exposition et d'obtenir des vitesses d'obturation compatibles avec des images fluides de type cinématographique.

 

Vos premiers réglages se feront sur le nombre d'images par seconde IPS : en règle générale nos drones permettent des prises de vues cinéma à 24 25 50 ou 60 images par seconde.

Un téléviseur ou magnétoscope dit PAL/SECAM est un appareil capable de traiter aussi bien un signal couleur codé en SECAM (utilisé notamment en France) qu'un signal couleur codé en PAL (plus largement utilisé dans les pays européens voisins de la France).

PAL norme Européenne - 50 Hz
NTSC norme Amerique et Japonaise - 60 Hz

 

Nous règlerons donc nos drones sur la norme PAL cadencé à 50 Htz et choisirons un multiple de cette valeur pour le nombre d'images par secondes 25 / 50 ips

A partir de là, viendra le choix de la vitesse d'obturation dont nous allons privilégier ici aussi un multiple soit idéalement 1/50eme

 

Mais voila, souvent nos drones tels que le Mavic le Phantom 3 ou le Phantom 4 sont dépourvus de réglage de diaphragme et, afin d'obtenir une vitesse d'obturation de 1/50 avec une belle luminosité, il faut empêcher les photons d'éblouir le capteur.

Seule solution : le filtre Gris Neutre communément appelé filtre ND

 

Les filtres ND les plus utilisés : ND4 ND8 ND16 ND32

La valeur coefficient du filtre correspond au coefficient de la vitesse d'obturation nécessaire à une exposition équivalente

 

EX. pour une exposition de 1/2000'   un filtre ND8 ramènera le temps d'exposition à 1/250' un filtre ND 16 à 1/125' un filtre ND 16 environ 1/60'

car il faudra respectivement 8 fois et 16 fois ou 32 fois plus de temps pour une exposition équivalente.

 

Vous l’avez compris, si vous fixez un filtre ND8 sur votre objectif, vous aurez 8 fois moins de lumière. Pour obtenir une exposition identique à celle obtenue sans le filtre, la perte de lumière devra être compensée par au moins un des 3 paramètres d’exposition :

  • Un temps de pose 8 fois plus élevé : si vous étiez à 1/8s vous passez à 1s (décalage de 3 IL).
  • Une ouverture de diaphragme plus grande de 3 IL : si vous étiez à f/11 vous obtenez f/4.
  • Une sensibilité 8 fois plus élevée : si la sensibilité était de 100 ISO il faudrait passer à 800 ISO soit + 3 IL (généralement ce paramètre n’est pas utilisé car, comme déjà expliqué, le but est plutôt d’agir sur le temps de pose voire l’ouverture).

Mais ici seule la vitesse d'obturation nous intéresse.

 

Il existe sur le marché des filtres à densité variable qui se règlent en agissant sur la bague de celui-ci.

 

En vidéo, plus la vitesse d'obturation est lente, plus les mouvements latéraux seront "floutés" et plus ce mouvement nous semblera naturel.

Inversement en photographie aérienne il faudra oublier les filtres gris et conserver une vitesse d'obturation assez rapide afin de figer l'image.

 

Il est important de bien choisir des filtres de qualité, ceux-ci influençant directement la qualité des vidéos restituées.

 

 

Filtre gris neutre à densité variable

Drone - filtre gris neutre ND à densité variable
Drone - filtre gris neutre ND à densité variable

Filtres gris neutres ND4 ND8 ND16 ND32

Drone - filtre gris neutre ND4 ND8 ND16 ND32
Drone - filtre gris neutre ND4 ND8 ND16 ND32

Quelques modèles de filtres chez StudioSport   LIEN

Écrire commentaire

Commentaires : 0